bannière_SOTRA_V12_MODIF.fw
webmail sotra
Infos trafic
RESULTATS DEFINITIFS CONCOURS MACHINISTES DISPONIBLE. VEUILLEZ CONSULTER L'ONGLET RESULTATS
LES MACHINISTES ADMISSIBLES ET APTES A LA VISITE D'OPHTALMOLOGIE SONT PRIES DE CONSULTER
LA SECTION RENDEZ-VOUS MACHINISTES DANS LE MENU RESULTATS CONCOURS
LA LISTE DES CANDIDATS ADMISSIBLES AU CONCOURS DES CAISSIERS D'EXPLOITATION DE LA SOTRA
EST DISPONIBLE EN LIGNE.

 

MEITE Bouaké (DG SOTRA) « Dans les 10 prochaines années, l’Etat et la SOTRA augmenteront le parc des autobus à gaz ».

Réunis du 9 au 12 juin dernier à Stockholm pour le sommet mondial des transports publics de l’Union Internationale des Transports Publics (UITP), la communauté des transports publics internationaux, les décideurs en matière de mobilité et les fournisseurs de l’Industrie, ont réfléchi sur le thème : The art of public transport. Paneliste dans l’atelier : « Feuille de route pour la transition vers des autobus propres dans les économies émergentes », le Directeur Général de la SOTRA, Méïté Bouaké a promu l’expérience ivoirienne sur la question. Pour Méïté Bouaké, par ailleurs, président de l’Union Africaine des Transports Publics (UATP), la transition vers des autobus propres doit pouvoir intégrer toutes les énergies non polluantes. Contrairement à certains pays d’Europe qui battent des records en matière de véhicules électriques, la Côte d’Ivoire a décidé de migrer vers des véhicules propres avec sa propre spécificité. « Cette migration ne s’est pas faite directement vers des bus électriques, mais avec des autobus à gaz. C’est la toute première expérience pour une entreprise de transport public en Afrique sub saharienne. Nous avons acquis l’année dernière, 50 autobus à gaz à Abidjan et cette année, nous allons encore acquérir 50 autres autobus à gaz, peut – être même plus ». L’utilisation des autobus à gaz se justifie parce que la Côte d’Ivoire est un grand producteur de gaz naturel et dispose d’un important réseau de distribution de cette source d’énergie. « En agissant ainsi, l’Etat de Côte d’Ivoire fait une économie de devises et anticipe sur la dégradation de sa balance commerciale », a ajouté le patron de la SOTRA, avant d’ajouter que « Dans les dix années à venir, l’Etat de Côte d’Ivoire et la SOTRA augmenteront le parc des autobus à gaz qui sont des véhicules non polluants ». Il n’écarte pas pour autant l’utilisation de véhicules électriques dans la migration vers des autobus propres puisqu’ « Il y a des projets en cours à Abidjan, notamment le BRT et bien d’autres. Il est donc possible que nous utilisions un jour des véhicules électriques », a-t-il conclu. Le Directeur général de la SOTRA a été rejoint par la Ministre de l’Inde en charge des routes et des transports, Mme Leena Nan également paneliste qui considère que la mobilité électrique n’est pas la seule migration possible pour des autobus propres. « Abidjan parle du gaz naturel par exemple, et nous en Inde, nous nous intéressons beaucoup au bio GNC », a-t-elle souligné, quand la sud-africaine Gail Jennings notait pour sa part que les coûts d’acquisition des autobus électriques étaient élevés. Selon elle « Un bus électrique coûte trois fois plus cher qu’un autobus classique », sans oublier l’importance des investissements à réaliser pour créer un environnement propice à l’utilisation de ces autobus. Egalement panelistes, Francis Miniero (Yutong China) et Juan Carlos Gonzales Calderon (Ministre Chilien des transports) qui ont dit tout le bien qu’ils pensaient des autobus électriques.  Pour le premier « Il ne s’agit pas de faire la promotion de ces autobus, mais d’offrir une très faible consommation d’énergie », et pour le second « les autobus électriques coûtent plus chers que les autobus conventionnels, mais les coûts au km/h sont moins élevés ».

 

 

 

 

Une délégation de la Banque mondiale conduite par et Jean François Marteau (Global lead Transport) s’est rendue à la SOTRA ce mardi 12 mars 2019. Au cœur des échanges, le projet de la mobilité urbaine d’Abidjan (PMUA). D’un coût global de 350 millions de dollars, ce projet Initié et ar le Gouvernement avec l’appui de la Banque Mondiale vise à améliorer la mobilité urbaine à Abidjan. Il est structuré autour de 4 composantes : La création d’une ligne de BRT entre Yopougon et Bingerville ; l’appui au renforcement de la SOTRA et la restructuration de son réseau autour des lignes de transport du métro Nord-Sud et du BRT Est-Ouest) ; l’appui à la modernisation et la professionnalisation du secteur des transports artisanaux et le développement du capital Humain. Ces questions ont meublé les échanges entre le Directeur général de la SOTRA Méïté Bouaké et son hôte.

 

Recevant les vœux de ses collaborateurs pour la nouvelle année ce vendredi 1er mars, Méïté Bouaké, le Directeur Général a appelé au civisme des populations pour la préservation des autobus ‘’Les autobus de la SOTRA n’ont ni obédience politique, ni confession religieuse encore moins d’appartenance ethnique. Ils sont la propriété de tous les ivoiriens. Ce sont des biens publics’’. Il a également présenté les perspectives de son entreprise pour 2019. Il s’agit entre autres du renforcement du parc qui passera en fin d’année à plus de 1600 autobus avec une nouvelle acquisition de 500 autobus neufs.

Cette opération a été identifiée par le Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) sous le
N°EE/17-01
L’octroi par le Conseil Régional d’un numéro d’identification n’implique ni approbation de l’opportunité de l’opération,
ni authentification des éléments comptables et financiers présentés, ni garantie ou certification de l’information diffusée. La
Note d’Information donnant lieu à un enregistrement est établie sous la seule responsabilité de l’émetteur et l’identification n’est
attribuée qu’après vérification que cette Note d’Information est complète et compréhensible et que les informations qu’elle
contient sont pertinentes et cohérentes dans la perspective de l’opération proposée aux souscripteurs.
Le numéro d’identification du Conseil Régional ne constitue pas une garantie contre le risque de non remboursement des
échéances des titres dont l’émission est ainsi autorisée.
Des exemplaires de la Note d’Information sont disponibles, sur demande et sans frais, auprès des établissements financiers
mentionnés ci-dessous. Elle est également disponible sur le site Internet du CREPMF : www.crepmf.org ou sur le site Internet
de l’Emetteur : www.tresor.gouv.ci

 

journée  mondiale

 Journée Internationale de la femme

La Direction générale de la Sotra a célébré les femmes de l’entreprise le 8 mars dernier, dans les locaux du Département réseau bus Cocody (DRB 07).

A l’occasion de la ‘’Journée internationale de la femme’’ , les femmes de la Sotra ont répondu massivement à l’invitation du Directeur général, Méité Bouaké. Toutes belles, elles s’étaient magnifiquement parées de l’uniforme gracieusement offert par le Directeur général. ouvrant la série des allocutions, le DDRH Drissa Bamba a affirmé que: « Le département réseau bus Cocody a été symboliquement choisi pour cette cérémonie, première en son genre, parce qu’elle est dirigée par une femme, Mme Sanogo Nakemin » . Pour sa part,  Mme Sanogo Nakemin, Chef du DRB07 a remercié la Direction Générale qui a porté son choix sur le DRB Cocody: « C’est un honneur pour nous, Département Réseau Bus de Cocody d’accueillir sur notre site une cérémonie aussi importante qui magnifie la femme, soyez en remercié ». Dans son allocution, le Directeur général s’est réjoui de la participation des femmes à l’essor de l’entreprise et de la ‘’parité parfaite’’ au niveau des Chefs de département réseaux-bus (3 hommes et 3 femmes). Cela dit, il a promis de faire en sorte qu’il y ait assez de femmes à la Sotra, avant d’exprimer le vœu de faire embaucher toutes les femmes en stage de qualification. « Merci pour ce que vous faites. Merci pour votre contribution. Vous pouvez travailler dans la sérénité, parce que vos emplois sont préservés. A celles qui ne sont pas encore embauchées, rassurez-vous. Votre heure est arrivée ! » a-t-il déclaré. Dévoilant plusieurs chantiers de l’entreprise qu’il dirige, dont la réhabilitation du Dépôt 9 d’Abobo, qui emploiera aussi des femmes. Avant lui, Touré Ahoua, présidente de l’Association du personnel féminin de la Sotra (Apfso), a remercié le Directeur général, pour l’importance qu’il accorde aux femmes. « Ce que nous, femmes, pouvons donner à notre entreprise, c’est l’amour du travail, le goût de l’effort pour accompagner le Dg pour tous ces changements qui pointent à l’horizon », a-t-elle rassuré. La cérémonie s’est déroulée dans une belle ambiance avec le comédien Kaboré qui a fait montre de son talent pour égayer l’assistance.

 

 

Ce jeudi 22 novembre 2018, Méité Bouaké, Directeur Général de la Sotra a rencontré ses collaborateurs à l’Institut Sotra. Objectif : sensibiliser les agents par rapport aux changements que pourrait faire intervenir la nouvelle billettique sur les différents corps de métier. « La nouvelle billettique introduira de nouveaux métiers à la SOTRA. Tous les corps de métiers seront impactés par ce système. Il n’y aura pas de licenciements, mais de nouveaux métiers ». a-t-il dit avant d’annoncer le retour des autobus articulés. Ils fonctionneront au gaz naturel. « Ces autobus respectent les normes d’antipollution. Ils sont équipés d’un moteur à gaz. Ce gaz n’est pas polluant, il n’est pas dangereux. C’est pour cela qu’on parle d’énergie propre », a rassuré Méité Bouaké.

Liens utiles

SOTRATOURISME - ACTUROUTES - UITP -  TRANSDEV - TRANS.CITE




Copyright © SOTRA 2015 Société des Transports Abidjanais. Tous Droits reservés.

JoomShaper