bannière_SOTRA_V12_MODIF.fw
webmail sotra
Infos trafic
RESULTATS DEFINITIFS CONCOURS MACHINISTES DISPONIBLE. VEUILLEZ CONSULTER L'ONGLET RESULTATS
LES MACHINISTES ADMISSIBLES ET APTES A LA VISITE D'OPHTALMOLOGIE SONT PRIES DE CONSULTER
LA SECTION RENDEZ-VOUS MACHINISTES DANS LE MENU RESULTATS CONCOURS
LA LISTE DES CANDIDATS ADMISSIBLES AU CONCOURS DES CAISSIERS D'EXPLOITATION DE LA SOTRA
EST DISPONIBLE EN LIGNE.
MOYENS DE PRODUCTIONS

 

          • Infrastructures et équipements

La SOTRA dispose de : 
- 6 Direction Régionales d'entretien des véhicules et de gestion des lignes (Vridi, Abobo, Yopougon, Koumassi, Port-Bouet, Cocody) 
- 1 Atelier d'entretien des bâteaux-bus 
- 1 Atelier central de rénovation de la carrosserie et de gros organes des véhicules (moteurs, boîtes, ponts, etc.…) 
- 3 grandes gares autobus de régulation (Nord, Sud et Marcory) 
- 4 gares lagunaires (Abobo-Doumé, Treichville, Plateau, Blockhaus) 
- 45 Terminus 
- 1050 Points d'arrêts dont 265 équipés d'abribus .


          • Moyens matériels

Monbus et Marchébus :

339
Autobus Express : 70
Confort Plus : 29
Monbato : 10
Total disponible : 448
Parc en ligne : 425 au 13 novembre 2012



          • Le réseau

La ville d'Abidjan est desservie par : 
- 68 lignes urbaines 
- 12 lignes express 
- 3 lignes monbato 
- 2 lignes marchébus 
- 1 ligne école ( Bingerville )


          • La production

La SOTRA parcourt en moyenne 108.188 km par jour. Elle transporte en moyenne 800.000 passagers par jour.



Note utilisateur:  / 0

 

HISTORIQUE

 

 

DSC07612
FONFFDR024
FONFFDR028
FONFFDR029
FONFFDR041
FONFFDR043
FONFFDR045
image 1
image 14
image 14b
image 21
image 21b
image 23
image 24
image 24b
image 25
image 26
image 6
image 7
image 8
image 9
image19
photo065
photo065b
photo066
photo067
photo068
photo069
photo069b
01/29 
start stop bwd fwd
 Antérieurement à 1960, le service des transports en commun à Abidjan était artisanal. A côté de quelques pinasses, le transport terrestre était assuré par des fourgonnettes " 1000 kg Renault " transportant une vingtaine de personnes sur un trajet fixe, par des voitures particulières transportant 6 ou 7 passagers sur un itinéraire plus ou moins régulier avec un tarif fixe de 30 FCFA ou par quelques taxis à compteur semblables aux taxis européens.

      Ces moyens de transport n'étant plus à l'échelle de la cité moderne que devenait Abidjan, dès 1959, le Gouvernement Ivoirien contactait différents organismes en vue de la mise en place d'un réseau de transport structuré. Ces contacts devaient déboucher sur la création officielle le 16 décembre 1960, de la Société des Transports Abidjanais (SOTRA), la première société de transport urbain organisée de l'Afrique de l'Ouest et la signature d'une convention de concession de service public d'une durée de 15 ans. Placée sous tutelle du Ministre des Travaux Publics et des Transports, la SOTRA était déjà une société d'économie mixte dont l'Etat détenait 35 % du capital et les partenaires étrangers 65 %.

      La convention de concession accordait à la SOTRA l'exclusivité du service de transport en commun de voyageurs dans Abidjan, et prévoyait la suppression des " 1000 kg " et des taxis collectifs ne laissant subsister comme transport public, que les taxis à compteur. Le monopole fut effectivement appliqué à partir de juillet 1964 : l'exploitation de la société jusqu'alors déficitaire devint bénéficiaire, les propriétaires des taxis collectifs reçurent en compensation des autorisations de transport sur des lignes non urbaines ou des vignettes de " taxi-compteur ". 
Le capital social de la SOTRA, porté de 50 millions en 1960 à 800 millions de FCFA en 1974 et à 3 milliards F CFA en 1983, est détenu aujourd'hui à hauteur de 60,13 % par l'Etat Ivoirien, 39,80 % par IRISBUS/IVECO et de 0,07% par le District d'Abidjan.

 

1- MISSION

Conformément à la convention de concession, la SOTRA a pour mission l’exploitation, dans les meilleures conditions de confort, de sécurité et de régularité, d’un service public de transport de personnes sur route et sur lagune dans les limites de la ville d’Abidjan.

 

2-  ORGANISATION

L’organisation de la SOTRA se dessine autour d’une Direction Générale qui s’appuie sur trois (3) divisions techniques et opérationnelles que sont :

 

-        la Division de le Production (DP)

-        la Division de l’Administration et des Performances Economiques (APE)

-        la Division de l'Audit et du contrôle Interne (ACI)

 

 ORGANIGRAMME

 

3-   ATTRIBUTIONS

  • LA DIRECTION GENERALE

La Direction Générale est chargée de l'exécution des orientations et programmes arrêtés par le Conseil d’Administration et de la coordination des services de la SOTRA en vue de l’atteinte des objectifs fixés. Le Directeur Général pourra s’attacher les services de Conseillers de Direction dans les divers domaines de la gestion de la société en fonction de leur savoir-faire et expériences dans ces disciplines afin de mieux encadrer et appuyer les unités opérationnelles.

  •  LA DIVISION DE L’ADMINISTRATION ET DE LA PERFORMANCE ECONOMIQUE

Elle est Chargée d'administrer et de gérer le personnel dans un souci de développement social individuel  et collectif harmonieux; d'organiser un environnement sain de travail au plan de l’hygiène, de la santé et de la  sécurité conformément à la réglementation du travail; de mettre en œuvre le dialogue social permanent dans le cadre d’une ambiance sociale assainie et de gérer les effectifs au plan quantitatif et qualitatif par la mise en œuvre du  perfectionnement permanent du personnel. Elle tient également la comptabilité générale et analytique pour une bonne information de gestion; gère la trésorerie et le Bilan de la SOTRA dans le respect des équilibres financiers à  long terme; assure les activités juridiques et fiscales en privilégiant les aspects de prévention des conflits et risques divers et recherche  les moyens de financement des investissements et opérations de la SOTRA.

  •  LA DIVISION DE L’AUDIT ET DU CONTROLE INTERNE

Son rôle est de veiller à l’application des procédures de gestion, de s’assurer de la protection et de la préservation des actifs et valeurs de la SOTRA à travers une inspection au plan technique, financier, informatique et d’exploitation, de coordonner l’élaboration du budget et de s’assurer de l’efficacité de la gestion par la mise en œuvre d’un  contrôle de gestion et d’un contrôle financier rigoureux.

 

  • LA DIVISION DE LA PRODUCTION

 

 

 

 

 

Liens utiles

SOTRATOURISME - ACTUROUTES - UITP -  TRANSDEV - TRANS.CITE




Copyright © SOTRA 2015 Société des Transports Abidjanais. Tous Droits reservés.

JoomShaper